FranceTV Emploi

Des aides à la mobilité pour les chômeurs

La recherche d'un emploi génère des frais de déplacement. Les aides à la mobilité vous permettent d'étendre vos candidatures à des postes éloignés géographiquement de votre domicile.

Chômeurs : une prise en charge globale (France 3 Franche Comté).

 

Vous avez été convoqué à un entretien d'embauche qui se trouve à plusieurs kilomètres de votre domicile ? Vous devez prendre le train ou votre voiture pour tenter votre chance à un concours de la fonction publique ? Vous avez trouvé un poste qui nécessite un déménagement ? Profitez des aides à la mobilité du Pôle emploi ! Votre conseiller vous indiquera les démarches à suivre et les justificatifs nécessaires en fonction de l'aide à la mobilité demandée.

Les aides à la recherche d'emploi

 Vous pouvez bénéficier d'une aide au déplacement dans les cas suivants :
- vous rendre à un entretien d'embauche (la durée du contrat proposé doit être égale ou supérieure à 3 mois) ;
- participer à un concours public ;
- suivre une prestation intensive (Cap vers l'entreprise, Cible Emploi, Stratégie de recherche d'emploi) ;
- critère du déplacement : plus de 60 km aller/retour de votre domicile.

Qui peut en bénéficier ?

Vous devez être inscrit comme demandeur d'emploi non indemnisé,

  • bénéficiaire d'un des minima sociaux (RSA, allocation de solidarité spécifique, allocation parent isolé, Allocation adultes handicapé (AAA), allocation temporaire d'attente),
  • bénéficiaire de l'ARE minimale,
  • demandeurs d'emploi en catégorie 4 en formation non rémunérée ou bénéficiaire de l'aide au retour à l'emploi formation (AREF) minimale,
  • ou demandeurs d'emploi en catégorie 5 en contrat aidé.

L'aide peut être de deux natures :

  • des bons de déplacement, pour une prise en charge des frais de déplacement avec un véhicule (forfait kilométrique de 0,20 euros par kilomètre),
  • des bons de transport, pour une prise en charge totale des billets de train ou d'avion

(A noter : les frais de réservation de train restent à votre charge). Le plafond annuel de l'aide est de 200 euros.
Si vous n'êtes pas éligible à cette aide, vous pouvez bénéficier de bons de réservation à tarif préférentiel. Renseignez-vous également auprès de votre conseiller.

L'hébergement "formule SAM" pour un entretien d'embauche

Vous devez vous rendre à un entretien de recrutement dans une ville éloignée de votre domicile et les horaires de transport vous obligent à arriver la veille du rendez-vous avec l'employeur ?  Vous pouvez vous faire héberger pour la nuit dans une famille d'accueil bénévole grâce au réseau de l'association Solidarité-Accueil-Mobilité (SAM).
Pour bénéficier de cet hébergement, votre conseiller du Pôle emploi vous remettra un bon de transport ou de réservation et vous communiquera  les coordonnées du relais SAM de la région concernée. A vous ensuite de contacter le relais SAM qui trouvera la famille d'accueil et établira la relation avec elle. Une contribution aux frais de gestion de l'association à hauteur de 10 euros vous sera demandée.

Quand le nouvel emploi est éloigné du domicile

Ce sont les aides à la mobilité pures. Si vous avez trouvé un emploi en CDI ou en CDD éloigné de votre domicile, vous pouvez bénéficier de différentes aides de la part de Pôle emploi : aide aux déplacements quotidiens, aide à la double résidence ou aide au déménagement.

Les conditions à remplir :

  • Vous êtes inscrit comme demandeur d'emploi en catégorie 1, 2, 3, 6, 7, 8 ;
  • Vous êtes salarié en contrat aidé ;
  • Vous êtes stagiaire de la formation professionnelle ;
  • Vous résidez en France métropolitaine, dans un département d'Outre-mer ;
  • Votre reprise d'activité vous contraint à prendre une résidence secondaire, à déménager, et à effectuer un trajet aller-retour de 2 heures par jour.

Les aides proposées

1. Une aide aux déplacements quotidiens pendant 3 mois maximum sur la base de 0,20 euros / km si vous vous déplacez en véhicule, ou sur la base du montant des billets de transport(s) en commun (train, bus, tramway...). La prise en charge à hauteur de 1 000 euros maximum ;
2. Une aide à la double résidence d'un montant maximum de 1 200 euros ;
3. Une aide au déménagement d'un montant maximum de 1 500 euros.

Les délais à respecter pour les dossiers

La demande de l'aide aux frais de déplacements ou de l'aide à la double résidence doit être effectuée jusqu'à un mois après la reprise d'emploi.
La demande d'aide aux frais de déménagement doit être déposée jusqu'à un mois après la fin de période d'essai.
"Ces aides ne sont valables qu'une fois par période de 12 mois à compter de la date de la reprise d'emploi, dans la limite d'un plafond annuel par bénéficiaire de 2 500 euros. En cas de demandes multiples, pour une même reprise d'emploi, le délai ne s'applique que sur la 1ère demande", précise Pôle emploi.

Les aides au financement du permis de conduire

Pôle emploi propose également une aide au financement du permis de conduire B.
A noter : certaines régions attribuent également des aides aux demandeurs d'emploi. Informez-vous sur les dispositions en vigueur auprès du Conseil régional dont relève votre domicile. Pour en savoir plus consultez ce site sur les aides en régions.
Pour les personnes handicapées : L'Agefiph propose aussi des aides pour faciliter l'intégration professionnelle des personnes handicapées. Objectif : compenser  leur handicap lors des déplacements (transports, hébergement).

Les aides pour la garde d'enfants

Vous êtes demandeur d'emploi et parent isolé d'enfants de moins de 10 ans. Pour vous permettre de reprendre une activité professionnelle en CDI ou CDD de 2 mois minimum (y compris en intérim) ou de suivre une formation de 40 h minimum, vous pouvez bénéficier d'une aide à la garde d'enfants pour parents isolés : l'AGEPI. Pour en savoir  plus sur les conditions d'attribution, consultez le site de Pôle emploi.

Trouvez votre prochain emploi

Publicité

Réseaux sociaux